Partagez | 
 

 Ambroise ~ Our future's for many of horror.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Clayton A. Rosenfeld
08 août 1942 - 23 janvier 1969
Masculin

ÂGE : 26
PROCHES EN DEUIL : 72
ENTERRÉ LE : 10/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 11/02/1992
AVATAR : Armie Hammer



Avis de décès
ADRESSE:
EMPLOI:
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 16:26


«8 Août 1942 – 23 Janvier 1969»

Clayton Ambroise
Rosenfeld

ft. Armie Hammer


Clayton Rosenfeld, âgé de 70 ans et hétérosexuel, travaille comme journaliste. Il appartient au groupe Whisperer. Il est alone :'( et natif de Paris.

il était une
fois


France, Août 1942.

Un orage terrible s'abattait sur la capitale française. Enfin, capitale était un bien grand mot. L'occupation allemande semait le trouble depuis déjà deux longues années. Ce n'était pas cette chère Elinoï qui pouvait dire le contraire. Infirmière dans les confins de la ville, la jeune femme servait les allemands. Parfois, elle se demandait pourquoi elle s'était engagée en France. Après tout, elle avait la belle vie en Californie, ses parents dirigeaient une petite épicerie et elle avait vécu une enfance on ne peut plus paisible. Pourtant, son hyperactivité, son extrême gentillesse et sa douceur l'avaient amené à participer à cette guerre à son échelle. Tous ses choix, toutes ses actions et surtout son talent dans son métier l'avaient forcé à vivre ce fameux jour de 1941.
En plein travail, dans un miteux hôpital de fortune créé pour l'occasion, sa voisine Jeanne l'aidait à faire naître la pire abomination imaginable. Elinoï ne pensait qu'à sa future vie : comment allait-elle vivre avec un bâtard ? Pourquoi avait-elle cédé aux avances de cet officier allemand ? Un nazi comme tant d'autres dans ce monde écervelé depuis l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Comment ses parents la traiteraient, eux juifs, lorsqu'elle ramènerait à la maison le fils d'un indigne ? La jeune infirmière pleurait à chaudes larmes et pourtant, cet être qui naissait, elle ne pouvait que l'aimer. Le petit Clayton, si fragile, les yeux azur, dès qu'elle le tint dans ses bras, tous ses doutes s'évanouirent. Envers et contre tout, elle le protégerait, au péril de sa vie. Clayton Ambroise Rosenfeld était son fils, uniquement son fils, jamais, il ne devait savoir que le sergent Friedrich, cet Aryen, lui avait donné la vie au même titre que cette jeune juive de vingt et un ans.

France, Mars 1949.

Paris, le renouveau. Paris, une libération qui avait rendu des cœurs joyeux. Déjà cinq ans que les couleurs s'étaient ravivées. Enfin, pour certains seulement. Clayton, fougueux blondinet aux yeux translucides, du haut de ses cinq ans et demi, ne comprenait pas grand chose à ce monde et ce qui lui arrivait. Il se rappelle seulement de ce jour où la liesse avait pris le pas sur la famine, sur les visages fatigués par les secrets et la collaboration. En 1944, on se méfiait de tout le monde et aujourd'hui le petit Ambroise allait à l'école tout en sachant que le soir, il aurait le droit à un vrai souper et non du pain rassis. Cette réalité l'aidait à survivre ce type de journées. Encore une fois, lorsqu'il arriva à l'école, des murmures traversèrent le couloir : « C'est lui ! », « Oh oui regarde, il a bien la tête d'un allemand ! », et ce n'était que les enfants, même ses professeurs s'en donnaient à cœur joie « Pas étonnant que vous êtes le dernier de la classe Monsieur Rosenfeld quand on sait vos origines ! » et les coups de règles, les oreilles tirées, le nez ensanglanté, la jambe ankylosée, il n'y avait pas un jour où il ne subissait pas les railleries de ses camarades. Alors, Clay rentrait le soir, la mine défaite, les yeux gonflés par les pleurs devant sa mère qui n'osait pas réellement le regarder en face. Le repas servi, les deux individus mangeaient en silence et Ambroise allait se coucher, la peur au ventre en imaginant ce que ses camarades de classe avaient imaginé pour lui le lendemain...

San Francisco, Octobre 1953.

Un port bondé, voilà ce que le jeune Clayton découvrit lorsqu'il posa les pieds pour la première fois aux Etats Unis. L'immigration en masse dans cette nation florissante n'en était qu'à ses débuts et très vite, il arriverait à San Francisco, ville natale de sa mère où il espérait que la vie serait plus clémente. Quelques semaines plus tôt, Elinoï était rentrée du travail et Clayton n'avait pas reconnu sa mère. Les joues boursouflées, les yeux clos, le sang qui coulait et qui suintait sur son corps et ses cheveux... Elle n'en avait plus. Elinoï passa devant lui en silence sans le regarder et s'enferma dans sa chambre, n'en sortant que pour prendre de quoi manger ou aller jusqu'à la salle de bains. Ce manège dura une bonne semaine où le jeune garçon allait quémander à manger chez Jeanne ou mendier aux passants pour une petite pièce. La famine l'avait frappé de plein fouet et la douleur de se retrouver seule désormais. Il devait vivre des jours terribles à l'école sans compter sur sa mère le soir pour le rassurer, lui dire que ce n'était qu'un mauvais moment à passer. Seul au monde, voilà ce qu'il était. Pourtant, un jour, elle sortit avec un sourire et deux valises à la main et sans lui en dire plus, l'embarqua dans un train puis un bateau. Il avait peur et ne savait pas où en voulait venir sa mère. Lorsqu'il posa les pieds aux Etats Unis, il comprit. Changer de vie, tout recommencer et oublier qu'ils étaient des marginaux, qu'ils devaient se faire tabasser pour que leurs compatriotes évacuent la frustration. Bien évidemment, Ambroise ne connaissait pas son passé, il ne savait pas qu'il était ce qui avait provoqué l'agression de sa mère et toutes ses railleries à l'école. Il ne savait rien du tout... Mais pour le moment, il arrivait à San Francisco, un sourire aux lèvres à l'idée de tout oublier. Adieu Paris, la ville sournoise qui avait effacé la brillance de ses yeux azur...

San Francisco, Juin 1954.

Ce fameux 10 juin aurait pu être un jour ordinaire. Clayton se serait levé, aurait attrapé son déjeuner et serait parti pour l'école, comme d'habitude, sa mère lui aurait déposé un baiser sur le front. Pourtant, ce jour là, tout était différent. Ambroise se leva et atterrit dans une cuisine vide : pas d'odeur de petit déjeuner, pas la radio allumé sur la BBC, rien du tout, le néant. Il vit juste sa voisine, Martha l'attendre dans le salon, les yeux embués. Elle ne parla pas, elle se contenta de tendre une lettre au blondinet. Clayton, l'air hagard, commença la lecture, sans savoir que sa vie en serait bouleversé littéralement...

« Mon chéri, je suis désolée. Je dois partir. Je n'ai pas su te protéger, je n'en serais jamais capable. Je n'arrive pas à t'aimer, pas comme le jour de ta naissance. La première fois que je t'ai pris dans mes bras, j'ai su, su que tu serais mon unique fils, la meilleure partie de moi. Ce sera toujours le cas, Ambroise. Tu es mon fils, tu resteras pour toujours à mes côtés seulement je n'arrive pas à supporter ce que j'ai fait et surtout la raison de ta présence ici. Tu n'as jamais compris pourquoi tu étais le mal aimé à l'école, tu n'as certainement pas compris non plus pourquoi nous sommes partis de Paris, pourquoi je suis restée enfermée dans cette chambre pendant plusieurs jours. J'espère que tu pourras me pardonner, j'espère que tu pourras oublier ce qu'est ton père. Je l'ai rencontré en 1941, à l'hôpital où je travaillais. Oui, Ambroise, ton père était un soldat, un officier même. Malheureusement, il n'était pas de notre côté, pas de ceux des juifs. Nous sommes une abomination pour lui. Ne cherche jamais à le contacter, ne cherche jamais son identité, cela ne t'apportera rien d'autre que la misère. Je te demande une autre faveur mon fils, ne me cherche pas. Refais ta vie, oublie ce que tu es. Reste fidèle à toi même, à ce sourire et à ce regard que j'aime tant. On se reverra peut être un jour, dans un autre monde. Je t'aime. Elinoï. »

Clayton lâcha le bout de papier et regarda Martha éclater en sanglots. Avec des sanglots étouffés dans la gorge, il lui demanda où était sa mère. Elle hocha la tête en signe de dénégation. Le lendemain matin, il était parti au foyer pour orphelins de San Francisco...

San Francisco, Février 1959.

Presque six années que le jeune Ambroise arpentait les couloirs de ce miteux centre pour enfant abandonné. Il avait bien changé, mince, grand, un sourire charmeur, une voix suave et des yeux toujours sublimes, Clayton était devenu un homme. Il avait dix sept ans et pour lui, c'était le moment. Il allait quitter cet endroit sans jamais se retourner. A vrai dire, il ne supportait plus les blagues sur son sang. Oui, il était né de l'union d'une juive et d'un nazi mais que pouvait-il y faire après tout ? Il ramassa le peu d'affaires qu'il avait en sa possession et ne salua aucun de ses camarades. Ceux ci se contentaient de l'appeler « bâtard galeux » de toute manière. Sans un regard en arrière, il marcha, marcha et continua sa route jusqu'au premier bar du coin. Il prendrait la route dès qu'il pourrait, sa vie l'attendait là bas en Floride. Il avait maintes fois entendu ses compatriotes en parler disant que le rêve américain, on le vivait dans ce coin de paradis. Heureusement pour lui, une autre femme avait envie de vivre l'aventure jusqu'en Floride. Ils prirent la route, sans s'arrêter vivant des moments de transe provoqués par la drogue ancrée dans leur système. Des souvenirs flous, du sexe débridé, certainement les plus belles années de sa vie. Les deux jeunes gens, après une année de débauche se séparèrent, prêts à vivre leur vie en Floride...

Jacksonville, Janvier 1963.

Une soirée. Une rencontre. Certainement le jour qui déterminerait l'existence de Clayton. Une jeune femme, une beauté sauvage. La période hippie battait son plein en Floride et l'homme venait de rencontrer l'exemple type de la femme libérée. Beauté fatale, Ambroise était hypnotisée. Il ne se doutait pas qu'en entrant dans ce bar, sur son 31, son chapeau de dandy sur le crâne, il rencontrerait une femme de ce calibre. Un jeu de séduction qui ne dura pas longtemps avant qu'ils cèdent tous deux à la passion dévorante. Un amour fort ? Possible. Insurmontable ? Peut être pas. Dans tous les cas, au matin, il regarda la jeune femme sur son lit et se mit à la dessiner sans savoir pourquoi. Une pulsion artistique qui lui valut un sourire charmant de la part de la jeune femme. Les jours s'égrenaient : une cigarette, une dose de cette drogue intense partagée, un moment intime et l'insomnie de Clayton le fit écrire. Sur quoi ? Sur le monde, sur la beauté de cette femme et sur les sentiments humains. Des nouvelles puis des articles à tendance politique qu'il affichait dans la rue discrètement la nuit. Au matin, elles n'étaient plus là. Pas étonnant quand on savait ce qui répugnait Ambroise:le racisme ambiant de cet Etat, la guerre, toutes ces choses dont les américains des années soixante raffolaient. Sa compagne le soutenait pourtant entre deux parties de plaisir évidemment. Si seulement, la vie pouvait continuer son cours de cette manière pour toujours...

St Augustine, Mai 1965.

Un réveil douloureux dans une ville voisine. Ce lit n'était pas le sien, en ce moment, ce n'était jamais le sien de toute manière. Une trace de culpabilité fit son apparition sur son visage lorsqu'il regarda la personne à ses côtés, ce n'était pas Aimee, à vrai dire, il n'était pas certain de savoir l'identité de cette femme tout comme celle de la semaine dernière ou celle du mois prochain. Clayton se releva, encore un peu ivre, il n'arrivait pas à identifier ce qui clochait chez lui. Tous ses amis de l'époque, ceux qui travaillaient au journal local notamment qualifiaient d'Aimee « de femme de valeur, une de celle à marier rapidement », pourtant Ambroise était un tombeur. Dans les soirées de charité, dans les soirées consacrées à la paix ou à l'égalité raciale, elles étaient là à lui tourner autour comme un rapace autour de sa proie et ce cher blond ne résistait pas. L'alcool lui montait à la tête et il fallait qu'il aille au bout de sa bêtise. Il ne s'engageait auprès d'aucune d'elles, il ne leur promettait jamais la lune, non, juste une nuit d'amour, une nuit où elles n'étaient personne, personne d'autre qu'une femme fatale. Il attrapa ses vêtements en silence, sortit une cigarette de sa poche et referma la porte derrière lui avec une douceur infinie. Puis, il disparut dans l'aube naissant, son cerveau empli de haine envers lui même...

Jacksonville, Décembre 1967.

« Tu étais où hier soir encore ? Clay', ton comportement me désespère. Tu étais encore avec une de ces putains c'est cela ? ». Le blond referma la porte de la maison derrière lui, son sourire s'évanouissant instantanément. La discrétion n'était pas son fort mais c'était la première fois qu'Aimee le surprenait, la première fois en quatre ans de relation. Elle vint se poster devant lui, son ventre déjà rebondi le narguait. « Tu te rends compte qu'on va avoir un enfant, tu le réalises cela ? Tu veux être un père indigne, tu veux être le bâtard que tu as toujours été aux yeux de tout le monde ? Tu veux être comme ton père hein ? ». Clayton resta interdit, jamais sa fiancée ne lui avait parlé de la sorte, jamais elle n'avait parlé de ses origines comme d'une tare. Elle était la seule qui était au courant de ce qu'il était, elle l'avait toujours rassurée à ce propos et voilà qu'aujourd'hui, elle le traitait de la même manière que tous les gens immondes qu'il avait croisé sur son chemin. « Aimee, tu es en colère, tu ne veux pas dire cela... Tu ne le penses pas. ». Un sourire narquois alors que la jeune femme, enceinte de cinq mois se rapprochait de lui le regard haineux. « Tu ne vaux pas mieux que lui, tu n'es qu'une abomination. » puis elle lui cracha au visage. La colère surprit Clayton et lorsque la lucidité reprit possession de lui, la lèvre d'Aimee était en sang et sa joue tuméfiée. Elle avait une valise dans les mains et était déjà à la porte alors qu'il se retrouvait au milieu de la pièce le poing serré sans savoir comment il était arrivé là. « Adieu, Ambroise. » Puis, elle quitta la maison, à jamais...
Trois jours plus tard, de bon matin, on frappa à la porte de la maison. Difficilement, Clayton se leva et ouvrit. Des policiers le réceptionnèrent et lui passèrent les menottes. « Monsieur Rosenfeld, vous êtes en état d'arrestation pour le meurtre d'Aimee Cooper. ». Ambroise resta sans voix alors que les policiers débinaient leur discours. Arrivés au poste, un interrogatoire musclé vint le réveiller. Des photos de sa fiancée, des choses qu'il n'aurait jamais voulu voir. Il éclata en sanglots : sa Aimee, démembrée, éviscérée, le bébé lui avait été enlevé sans ménagement. Et pour eux, les trois agents dans la pièce, le journaliste était coupable, sans aucun doute...

Orlando, Septembre 1968.

Trop, il parlait trop. Clayton, excédé entrait dans le commissariat d'Orlando la colère rougissant son visage. Il demanda le capitaine Borlen. Celui-ci arriva d'un pas rapide. « Encore vous ! Arrêtez de vouloir me convaincre que vous êtes un homme bien. Je vous coincerai, Rosenfeld et vous croupirez dans une cellule avant de passer sur la chaise électrique, je vous en fais la promesse ! ». Ambroise commençait à s'énerver, près d'un an qu'il était sur l'affaire. Entre deux articles dénonçant l'incapacité flagrante de l'Etat à gérer son propre pays puisqu'il préférait envoyer des misérables hommes se faire tuer au Viet Nam ou encore la nouvelle loi absurde sur la stigmatisation des noirs à l'école, il trouvait le temps de chercher, il passait ses nuits sur des photos, des indices, des archives, des articles de journaux concernant la mort de son enfant et Aimee. Il touchait au but, il le sentait, il ne manquait qu'un détail pour que le puzzle s'assemble. Tous les jours, il passait au poste, demandait des nouvelles, exposait ses théories et tous les jours, on lui invoquait de continuer à faire son rebelle dans son journal de seconde zone. Il n'abandonnerait pas, il resterait sur l'enquête jusqu'à ce que la pourriture subisse la peine de mort, il s'était fait cette promesse et ne la lâcherait pas...

Jacksonville, Janvier 1969.

Clayton sortait du travail en ce jour froid de janvier. Des plaintes venaient de toutes parts pour invoquer la fermeture du journal et sa condamnation judiciaire. Sa plume était acerbe et bon nombre d'hommes politiques avaient eu vent de cette micro rébellion en Floride provoqué par ce blondinet au passé bien sombre. En pensant à ces lettres d'insultes, Ambroise étouffa un rire puis resserra sa parka autour de son visage. Décidément, cette année 69 le perdrait. Il ne croyait pas si bien dire. Il était vingt et une heures, les lumières n'éclairaient que très peu, la neige servant d'éclaireur de fortune. Ses pas résonnaient dans le silence de la rue en un craquement sonore. Clayton ne se doutait pas ce que ce serait le dernier paysage qu'il verrait, happé par une main invisible alors qu'il avait face à lui un van qui s'arrêta en trombe. Puis, le trou noir.
la raison de mon
décès


Quelque part en Floride, 23 janvier 1969.

On lui débanda les yeux. En sueur, en proie à une vive douleur musculaire, Clayton redécouvrit à nouveau ce hangar miteux qui ne lui avait pas manqué. Son corps état toujours pris de spasmes, pas étonnant lorsque les décharges électriques à répétition vous enchaînaient le corps. Il ne savait pas de puis combien de temps il était assis là, combien de temps il resterait en vie sur cette misérable chaise électrique. Ses bourreaux ne parlaient jamais, ils se contentaient de venir régulièrement et d'appuyer sur le bouton rouge, riant aux cris effroyables d'Ambroise. Le blond ne savait pas ce qu'ils lui voulaient :était ce parce qu'il avait remis en cause la politique d'hommes sans morale ? Ou parce qu'il était à un cheveu de découvrir le meurtrier de sa conjointe ? Voire même un crime raciale dû à son statut de « bâtard » ? Tout ce qu'il savait, c'était qu'on voulait qu'il disparaisse et il le voulait. Pendant une seconde, il pensa aux propos de Borlen et étouffa un rire, ce vieux bougre n'avait pas eu tort finalement. « ça te fait rire hein ? On va voir, ouais... » Le visage cagoulé disparut de son champ de vision et Clayton, les yeux bleus embués par la douleur le regarda tourner cette maudite molette. Les coups de batte, il avait pu les supporter -sa jambe un peu moins-, les poings aussi, on lui avait même arraché les ongles juste pour s'amuser. Tout cela, il était passé outre même si le coup de scalpel sur son bras droit lui faisait atrocement mal, certainement infecté de la veille, mais l'électricité, il n'y arrivait pas. Il pleurait à chaudes larmes, il regarda de manière haineuse l'homme qui avait atteint le maximum sur sa machine. Rosenfeld cligna des yeux, acceptant son destin alors qu'une larme coulait sur sa joue. En cet instant, il pensa à Aimee, à son enfant, il s'en voulait tellement, il aurait enfin l'occasion de demander pardon, de l'autre côté. Enfin, c'est ce qu'il croyait. Le bourreau appuya sur le bouton et un dernier cri déchira les cordes vocales de Clayton Ambroise Rosenfeld puis son cœur s'arrêta, sa tête reposant sur l'accoudoir, une larme tombant au sol, dernière trace du journaliste sur cette Terre...

la vie après la
mort


Une âme errante, voilà ce que Clayton était devenu. Au départ, il chercha la raison de sa présence ici, il se rappelait à peine de ce qu'il était. Au bout de trois ans, son identité lui revint en mémoire, son passé lui faisait encore défaut assez souvent. Il n'avait pas imaginé la mort de cette façon. Il voyait les gens s'affairer autour de lui, le monde évoluer et lui restait là, invisible au milieu des passants à attendre que la mort vienne le chercher. Cela n'arriva jamais. Certains jours, ses souvenirs venaient le frapper et il pleurait à chaudes larmes devant les photos d'Aimee, il se retrouvait dans ce hall où son corps devait encore traîner. Il n'était pas en colère, il pensait mériter son destin, il était juste vide. Les années passaient et Ambroise restait le même : perdu entre ciel et terre à attendre, toujours attendre. Parfois, pour se distraire, il hantait certaines maisons ou faisaient peur aux criminels, cela l'amusait et lui permettait d'oublier les quelques phases de sa vie dont il arrivait à se remémorer. Sa mort, au bout de ving cinq ans, il s'en rappela pour la première fois. Ce qu'il avait fait, l'infidélité, les articles, trente ans avant de mettre un doigt sur ses souvenirs. Au bout de cinquante ans, Clayton était enfin complet. Certains jours, il se matérialisait et s'amusait, d'autres, il se cloîtrait dans un coin à pleurer, des images pleins la tête, d'autres encore, il écrivait tout ce qui lui passait par la tête, il commentait les progrès technologiques, la politique, la mort d'un auteur célèbre. Il se retrouvait même à prier pour que la mort vienne le chercher mais il comprit en 2012 qu'il fallait qu'il découvre la vérité, toute la vérité depuis son enfance pour espérer passer de l'autre côté. Alors, il trouva refuge à Spring Harrow, à la frontière pour augmenter ses chances de mourir, enfin....

& ce que je
suis


Clayton est un homme très charismatique. Excellent orateur et écrivain, il a un coeur sensible et vulnérable. Tout l'atteint avec une douleur monstrueuse: la misère, les problèmes géopolitiques, il est très ouvert d'esprit et il veut partager son savoir. Au fond, Ambroise est un philanthrope qui souhaite juste faire le bien autour de lui. Pourtant, il peut aussi être très distant et déloyal sans savoir pourquoi. Il est tiraillé entre sa morale, ses désirs et sa culpabilité qui le ronge depuis sa naissance. Physiquement, c'est un très bel homme. 1m96, blond aux yeux bleus et le sourire ravageur, il fait tourner les têtes de toutes celles qui le regardent.

derrière
l'écran


Plus personnellement, je m’appelle Fic', j’ai 20 ans. Je vis présentement en France. J'aime les séries, le RPG, la musique, le cinéma, le tennis et je déteste DH, certains tennisman, les homophobes et cette chère Megan Fox. Mes séries préférées sont AHS, TB, TW, SPN, HOD, PLL, Skins, Shameless US... et les célébrités que j’aime sont Rooney Mara, Garrett Hedlund, Andrew Garfield, Ryan Gosling, Evan Rachel Wood, Jamie Bell, Armie Hammer, Joseph Gordon-Levitt, Cillian Murphy et j'en passe. J’ai découvert le forum sur AL V1 <3. Ce qui m’a poussé à m’inscrire, c’est l'inspiration de malade que j'ai eu pour ce perso et la magnificence du forum et de ses membres. Finalement, je serais présent(e) :6 /7. Sinon, je souhaite ajouter : Vous avez le droit de me gronder pour ce DC *Se déteste*.
PRÉSENTATION TERMINÉE : OUI [X] NON []







« Nul châtiment n'est pire que le remords. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Clayton A. Rosenfeld le Lun 10 Sep 2012 - 19:30, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Naleigh A. Savannah
07 avril 1985 - Vivante
Féminin

ÂGE : 27
PROCHES EN DEUIL : 108
ENTERRÉ LE : 04/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 04/03/1991
AVATAR : Emma Stone



Avis de décès
ADRESSE: 19230 Spring Harrow
EMPLOI: Photographe
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 16:38

heyheyyy contente de te revoir avec ce tout nouveau DC Fic' !
c'est bien l'inspiration, non? XD
Bonne chance pour le reste de ta fiche hein Smile !! Questions? Ne te gênes pas ^^


you can't read my pokerface.
« I wanna roll with him a hard pair we will be A little gambling is fun when you're with me, I love it Russian Roulette is not the same without a gun And baby when it's love if it's not rough it isn't fun. •• kick ass »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Jayden M. Wellington
19 octobre 1967 - 23 avril 2003
Masculin

ÂGE : 26
PROCHES EN DEUIL : 696
ENTERRÉ LE : 03/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 13/10/1992
AVATAR : Josh Duhamel



Avis de décès
ADRESSE: 1901 Paradise Avenue
EMPLOI: Propriétaire du Devil's Tail
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 16:39

106 Whisperer !!
Rebienvenue sur le forum Cia ! C'est un plaisir de te retrouver avec ce personnage Wink Je ne connais pas ton acteur, il sort d'où ? XD
Sinon, éclate toi à nouveau avec ce personnage Very Happy




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Clayton A. Rosenfeld
08 août 1942 - 23 janvier 1969
Masculin

ÂGE : 26
PROCHES EN DEUIL : 72
ENTERRÉ LE : 10/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 11/02/1992
AVATAR : Armie Hammer



Avis de décès
ADRESSE:
EMPLOI:
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 16:41

Naleigh & Jay' <3 Merci bien Very Happy Je m'excuse par avance auprès de vous.. La fiche va être longue #Zbaff# Je n'hésiterai pas en tout cas

Personne connait Armie *Pleure*, il a joué dans The Social Network & J. Edgar pour te répondre Wink




« Nul châtiment n'est pire que le remords. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Ruairì E. O'Reilly
27 Mars 1972 - 15 Août 1998
Féminin

ÂGE : 28
PROCHES EN DEUIL : 54
ENTERRÉ LE : 07/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 15/10/1990
AVATAR : Andrew Garfield



Avis de décès
ADRESSE: 202, Shooting Star Street
EMPLOI: Avocat chez Peterson
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 16:43

OH MY GOD !
Le personnage de malade que je sens arriver là ! Le début de l'histoire est vraiment trop bien
Il me tarde trop la suite
En tout cas je te souhaite de bien t'amuser avec ce DC et avec Armie
(Mode On)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Morning D. Scorn
01 avril 1988 - 05 mai 2012
Féminin

ÂGE : 25
PROCHES EN DEUIL : 101
ENTERRÉ LE : 08/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 08/02/1993
AVATAR : Gillian Zinser



Avis de décès
ADRESSE: Paradise Avenue, appartement 1902
EMPLOI: Avant, elle été bénévole humanitaire. Maintenant, elle travaille dans un cabinet d’avocat.
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 16:45

Aaaaah, il y a les Foo Fighters dans ta sign' .
Re-bienvenue alors Smile .


Morning Ϟ Tout est provisoire : l’amour, l’art, la planète Terre, vous, moi. La mort est tellement inéluctable qu’elle prend tout le monde par surprise. Comment savoir si cette journée n’est pas la dernière ? On croit qu’on a le temps. Et puis tout d’un coup, ça y’est, on se noie, fin du temps réglementaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Clayton A. Rosenfeld
08 août 1942 - 23 janvier 1969
Masculin

ÂGE : 26
PROCHES EN DEUIL : 72
ENTERRÉ LE : 10/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 11/02/1992
AVATAR : Armie Hammer



Avis de décès
ADRESSE:
EMPLOI:
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 16:47

Une fan des FF? Non parce que je suis hyper fan <3 (Meilleur concert de ma vie!!!) je te remercie Morning 52




« Nul châtiment n'est pire que le remords. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Jayden M. Wellington
19 octobre 1967 - 23 avril 2003
Masculin

ÂGE : 26
PROCHES EN DEUIL : 696
ENTERRÉ LE : 03/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 13/10/1992
AVATAR : Josh Duhamel



Avis de décès
ADRESSE: 1901 Paradise Avenue
EMPLOI: Propriétaire du Devil's Tail
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 16:51

Razz J'ai juste vu le TSN, par contre c'est pas un film qui m'a vraiment marqué, donc je ne le connais pas non




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Morning D. Scorn
01 avril 1988 - 05 mai 2012
Féminin

ÂGE : 25
PROCHES EN DEUIL : 101
ENTERRÉ LE : 08/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 08/02/1993
AVATAR : Gillian Zinser



Avis de décès
ADRESSE: Paradise Avenue, appartement 1902
EMPLOI: Avant, elle été bénévole humanitaire. Maintenant, elle travaille dans un cabinet d’avocat.
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 17:05

Je ne pourrais pas dire que je suis fan parce que je suis loin – même trèèès loin – de connaitre toutes leurs chansons. Mais à chaque fois que je les entends, j’arrête ce que je suis en train de faire et je kif Very Happy . J’imagine qu’ils doivent être incroyables en concert !

Après, je suis d’accord avec Ruairì : le début de ton histoire est tout simplement génial, et j’ai hâte de pouvoir lire la suite 02 .


Morning Ϟ Tout est provisoire : l’amour, l’art, la planète Terre, vous, moi. La mort est tellement inéluctable qu’elle prend tout le monde par surprise. Comment savoir si cette journée n’est pas la dernière ? On croit qu’on a le temps. Et puis tout d’un coup, ça y’est, on se noie, fin du temps réglementaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Moira I. Shields
03 Septembre 1970 - 25 Décembre 2004
Féminin

PROCHES EN DEUIL : 132
ENTERRÉ LE : 07/09/2012
AVATAR : Bryce Dallas Howard



Avis de décès
ADRESSE: 78902, Huntington Valley
EMPLOI: Médecin oncologue/hématologue
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 18:10

Re-bienvenue avec ce nouveau compte tout beau, tout neuf Cia'. Giahhhhh tu n'avais pas menti à propos de ton avatar. J'ai le droit de toucher ? Razz Le début de ton histoire est à tomber par terre. J'adore vraiment ce que tu as écris et ce que tu as décidé de faire d'Ambroise, même si bien entendu il a une sacrée VDM, mais bon on ne change pas une équipe qui gagne ! Vivement la suite et vivement qu'il ait tout un tas de petits copains pour pouvoir s'éclater avec d'autres whisperer ! 96


Le crime de penser n'entraîne pas la mort.
« Nous pourrions bien nous apercevoir un jour que les aliments en conserve sont des armes bien plus meurtrières que les mitrailleuses. •• kick ass »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Jesabel D. Mandoza
13 mai 1943 - 31 octobre 1968
Féminin

ÂGE : 28
PROCHES EN DEUIL : 68
ENTERRÉ LE : 09/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 20/09/1990
AVATAR : Olivia *hot* Wilde



MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 18:41

héééééé un coupin qui est né et mort à la même époque que moi!!!!!

I love that!

Enfin bonne chance pour finir ta fiche Cia!


il n'y a que les fous qui réalise qu'ils le sont.
jesabel dasylva mandoza .♥. « Ma vie était quatres murs et une porte alors ne venez pas me dire que vous savez ce que c'est d'être enfermer parce que moi je le sais. J'ai passé ma vie à tenter de comprendre et les choses sont encore bien flou... » ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Clayton A. Rosenfeld
08 août 1942 - 23 janvier 1969
Masculin

ÂGE : 26
PROCHES EN DEUIL : 72
ENTERRÉ LE : 10/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 11/02/1992
AVATAR : Armie Hammer



Avis de décès
ADRESSE:
EMPLOI:
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 19:32

Merci à vous tous Mo', je t'aime! Ru <3 ton avis m'est toujours précieux Wink et dieu ce que j'aime te rendre hystérique comme ça! Morning, j'espère que la fin te plaira alors Very Happy Ma faucheuse, un croûton te rejoint, sois en heureuse Very Happy

J'AI FINI MA FICHE!




« Nul châtiment n'est pire que le remords. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Jayden M. Wellington
19 octobre 1967 - 23 avril 2003
Masculin

ÂGE : 26
PROCHES EN DEUIL : 696
ENTERRÉ LE : 03/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 13/10/1992
AVATAR : Josh Duhamel



Avis de décès
ADRESSE: 1901 Paradise Avenue
EMPLOI: Propriétaire du Devil's Tail
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 19:38

61 J'ai adoré ton histoire, très triste sa mort et surtout celle de sa compagne !



Votre présentation est validée . Il vous est désormais possible de parcourir le forum, de jouer et de vous amuser, mais avant tout, nous vous demandons d'aller ouvrir vos sections : demande de topics, demande de liens, demande de demeure et demande d'emploi. N’oubliez pas non plus de venir recenser vos informations (avatar, nom et prénom) ici, car tant qu'ils ne seront pas ajoutés aux différents bottins, ceux-ci resteront libres. N'oubliez pas non plus de faire votre demande de rang de naissance . Nous espérons que vous vous amuserez bien en notre compagnie !

Jared & Jayden





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Jared Zachary Lee
19 mars 1966 - 15 juin 2002
Féminin

ÂGE : 27
PROCHES EN DEUIL : 548
ENTERRÉ LE : 04/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 04/03/1991
AVATAR : Jeffrey Dean Morgan



MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 19:38

Aloooors première bonne nouvelle ; on y a survécu à ton histoire (:
ensuite, deuxième bonne nouvelle ; bah kev vient de te valider Very Happy xD
Bon jeu à toi miss et puis amuses toi bien ^^


I'm yours~
©️Diie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Clayton A. Rosenfeld
08 août 1942 - 23 janvier 1969
Masculin

ÂGE : 26
PROCHES EN DEUIL : 72
ENTERRÉ LE : 10/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 11/02/1992
AVATAR : Armie Hammer



Avis de décès
ADRESSE:
EMPLOI:
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 19:49

RAHHHH MERCI JE VOUS AIME




« Nul châtiment n'est pire que le remords. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
C. Sloan Hadley
29 mars 1982 - 05 avril 2009
Féminin

ÂGE : 28
PROCHES EN DEUIL : 85
ENTERRÉ LE : 07/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 14/01/1990
AVATAR : Jennifer Morrison



MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Lun 10 Sep 2012 - 21:32

rEbienvenue!

*Lui mord les fesses très très fort mouaaaa*


C. SLOAN HADLEY ϟ « Love The Way You Lie » Just gonna stand there and watch me burn, But that’s all right because I like the way it hurts. Just gonna stand there and hear me cry, But that’s all right because I love the way you lie, I love the way you lie.Ooh I love the way you lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Ciarán W. O'Reilly
27 Mars 1972 - 15 Août 1998
Féminin

ÂGE : 26
PROCHES EN DEUIL : 1043
ENTERRÉ LE : 06/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 11/02/1992
AVATAR : Andrew Garfield



Avis de décès
ADRESSE: 202, Shooting Star Street.
EMPLOI: Faucheur & pompier secouriste.
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Mar 11 Sep 2012 - 7:07

Mon pauvre Ambroise tu vas lui faire mal Sloan ;D Merci à toi!




"Well I look up to god
But I see trouble
'Cause this ain't a miracle
I just want to take my chance
To live through a miracle"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Zachary J. O'Brien
13 mars 1958 - 7 septembre 1995
Féminin

ÂGE : 28
PROCHES EN DEUIL : 279
ENTERRÉ LE : 07/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 20/01/1990
AVATAR : Johnny Depp



Avis de décès
ADRESSE: 2303, Cloud Street
EMPLOI: Propriétaire du Highway To Hell
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Mar 11 Sep 2012 - 9:02

Re bienvenue ! ^^



      « WALKING WITH EACH OTHER, THINK WE'LL NEVER MATCH AT ALL, BUT WE DO. »
      You think we would and we do

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
June Donovan
01 Juin 1975 - 22 Juin 2006
Féminin

ÂGE : 27
PROCHES EN DEUIL : 330
ENTERRÉ LE : 07/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 15/09/1991
AVATAR : Maggie Siff ❤



Avis de décès
ADRESSE: 2302 Cloud Street
EMPLOI: Médecin
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Mar 11 Sep 2012 - 12:11

Re-bienvenue (à c'que j'ai comprit) ^^




"They cannot hurt you unless you let them"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Summer Stenford
11 mars 1986 - 16 janvier 2012
Féminin

ÂGE : 32
PROCHES EN DEUIL : 103
ENTERRÉ LE : 08/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 11/03/1986
AVATAR : Emilia Clarke



MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Mar 11 Sep 2012 - 14:34

Re bienvenu


Summer Stenford ϟ « La mort n'est que le début » The life is not what we believe, we think that we are going to be happy and to have an irreproachable behavior during every yard of our existence but unfortunately most of the time something slips and we cannot come undone any more of what than one to create .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Clayton A. Rosenfeld
08 août 1942 - 23 janvier 1969
Masculin

ÂGE : 26
PROCHES EN DEUIL : 72
ENTERRÉ LE : 10/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 11/02/1992
AVATAR : Armie Hammer



Avis de décès
ADRESSE:
EMPLOI:
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Mar 11 Sep 2012 - 14:43

Merci




« Nul châtiment n'est pire que le remords. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS

avatar
À LA MÉMOIRE DE
Ciarán W. O'Reilly
27 Mars 1972 - 15 Août 1998
Féminin

ÂGE : 26
PROCHES EN DEUIL : 1043
ENTERRÉ LE : 06/09/2012
DATE DE NAISSANCE : 11/02/1992
AVATAR : Andrew Garfield



Avis de décès
ADRESSE: 202, Shooting Star Street.
EMPLOI: Faucheur & pompier secouriste.
RELATIONS AMIS/ENNEMIS:

MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror. Mar 11 Sep 2012 - 16:44

Je déplace dans validés




"Well I look up to god
But I see trouble
'Cause this ain't a miracle
I just want to take my chance
To live through a miracle"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVIS DE DÉCÈS


À LA MÉMOIRE DE
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ambroise ~ Our future's for many of horror.

Revenir en haut Aller en bas
 

Ambroise ~ Our future's for many of horror.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» kimitori, la future mangaka
» Scratch Built - Future Wars
» Haiti must decide Haiti's future
» Top50 des meilleurs prospects 2008-2009 selon Hockey Future!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Afterlife : The Second Chapter ::  :: Avis de décès :: Validés-